Solid Objects

Je suis venue à Fiac pour la première fois en juin. Ce jour-là, David et Jessie m’ont fait visiter la maison, le jardin, et la piscine. Cette piscine, commencée presque en même temps que la maison, est en panne depuis des années. Avant d’être terminée, elle a eu le temps de se dégrader, de prendre cet aspect de ruine dans lequel je l’ai trouvée. J’ai délimité un périmètre homothétique à la piscine, mais plus de 600 fois plus grand. Sur ce périmètre qui entoure le terrain, j’ai prospecté une journée entière, ramassant des objets entre 2 et 20 centimètres parce qu’ils me rappelaient des vestiges, des fragments appartenant à un ensemble. J’ai conservé les proportions de ces objets et leur positionnement les uns par rapports aux autres dans le paysage. Agrandis, démultipliés, ces objets sont devenus des restes archéologiques que j’ai placé dans le diorama que dessine la fosse de la piscine.

Solid Objects, pièce in-situ réalisée dans le cadre du festival des artistes chez l’habitant de l’AFIAC en 2019 à Brazis, Tarn sur une invitation de Paul de Sorbier.

Solid Objects est une nouvelle de Virginia Woolf publié en 1920 dans la revue Athenaeum.